[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Les châteaux

Le Château de Cadaujac et son Parc

Château de Cadaujac

C'est à la fin du XVIIIème siècle que François-Armand de Saige, Baron de Beautiran, Maire de Bordeaux entre 1791 et 1793, fait construire ce château sur un site graveleux dominant les palus de la Garonne. Ce domaine de 14 hectares est situé dans un parc prestigieux, dont le Château de Saige est inscrit au titre des Monuments Historiques (toitures et façades).
Cette propriété appartient, depuis 1979, à la commune de Cadaujac.

 

Château Malleret

Château Malleret


Construit dans la seconde moitié du XIXe siècle, est situé en bordure de Garonne, on y accède par une allée privée dans laquelle on voit les traces d'un grand portail ancien, plus loin des grilles ouvrent sur un parc qui entoure la demeure, au fond du parc on aperçoit un pigeonnier. Quant au château lui-même il possède une terrasse, une tour ronde et pointue et une autre tour octogonale, l'ensemble est bien équilibré et très agréable à l'œil.

Un édifice ancien est mentionné sur la carte de Belleyme (fin XVIIIème siècle) , propriété de Guillaume Malleret, avocat à la cour. De 1860 à 1869, Armand Coureau, constructeur de navires et député de l’arrondissement de Libourne, a fait construire le bâtiment actuel et tracer le parc avec ses aménagements. Des revers de fortune l’ont obligé à vendre cette propriété en 1869.
De nos jours, habité et bien entretenu, le château Malleret est inscrit au titre des Monuments Historiques.

Château Bardins

Château Bardins

Sur les terres actuelles de Bardins, dès 1350, on trouve trace d’un moulin situé sur l’Eau Blanche.
En 1849, M. Pierre Bellarmin Tandonnet achète la propriété et fait construire le château. Il est formé d'un corps de logis avec balcon encadré de deux ailes plus avancées, celle de gauche étant flanquée d'une tour ronde avec un escalier pour accéder au premier étage. Gravée dans le mur, on peut lire la date de 1850.
Il est à noter, au Sud Est de la propriété, la présence d’une grotte abritant une Vierge, construite à l’identique de celle de Lourdes. Elle fut édifiée à l’initiative de Mme Chancel alors propriétaire de Bardins.
Le petit-fils de Mme Chancel, M. Paul Tandonnet, vend le domaine en 1903 à M. Vincent. Le vignoble perd deux hectares au profit d’un parc d’agrément. La fille de M. Vincent épouse M. Camille de Bernardy de Sigoyer. Derrière ce nom, trois générations portent haut la réputation du vignoble, Bardins répondant à l’appellation des « Pessac-Léognan ».

 

Château d'Eck (anciennement Château des Freytets)

Château d'Eck

Bâti à la fin du XIIème siècle, son ancien nom était "Freytets" qui signifie "fruitiers". Ce nom viendrait de ses terres bien exposées, propices à la culture de la vigne.
Au XIXème siècle, il prend le nom de Château d'Eck, du nom d'un ancien propriétaire.

Ce château possède une allure médiévale avec ses 4 tours et son mur d'enceinte. Cet édifice a été restauré avec beaucoup de soin.

En 1302, Bertrand de Goth y séjourne. Cet illustre personnage Bordelais deviendra pape en 1305 sous le nom de Clément V.

On peut également trouver le Château Millefleurs, le Château de la Grâce, le Château de La Pontrique, le Château Bouscaut ainsi que des maisons nobles comme celles du Pont de Langon, ou encore de Lamothe-Bouscaut.

Château Bouscaut

Vers le haut