[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)

Développement durable

La "GREV"

Vivre ensemble, consommer autrement, protection de l’environnement : ça se vit, ça se voit et parfois ça intrigue, forcément ! Alors qui mieux que K DOJ, notre rhinobassadeur de l’Agenda 21 pourrait aujourd’hui vous raconter la petite histoire de la « GREV », ou la « Gestion Raisonnée des Espaces Verts »…

Consulter l'entretien de KDOJ... (Brèves de décembre 2015)

 

"Artiste au travail"

Cet été 2013, la commune a utilisé les compétences d’« Artiste » pour l’arrosage des suspensions fleuries. Ce cheval de trait Breton, âgé de 3 ans, habitant Cadaujac, s’est montré patient, écologiste et très sympathique !

Ville Fleurie

Ville Fleurie : un territoire quadrillé, des interventions par secteurs à compter du mois de février 2014.
Dans le cadre de la mise en oeuvre de notre Agenda 21 (action n°11, objectif n°4), des actions environnementales portant sur le « patrimoine vert », et des interventions ciblées dans plusieurs quartiers, seront effectuées, chaque semaine par les jardiniers du Service des Espaces Verts.
Ces opérations porteront, notamment, sur la tonte, le désherbage (non chimique), les tailles, l’entretien des massifs, la propreté, le fleurissement, le paillage… privilégiant les déplacements en véhicule électrique.

Entretien durable...

Ou comment le Service des Espaces Verts de la Ville change… de « pot »… !
Qu’est-ce qu’un peu d’herbe sur les trottoirs, dans les caniveaux, les avaloirs…
Ce n’est pas un défaut d’entretien, mais bien une volonté de gestion raisonnée et durable des espaces publics, plus respectueuse de l’environnement.
Entre la vision d’un paysage chimiquement aseptisé par les pesticides et les produits phytosanitaires qui s’infiltrent lentement mais sûrement dans les nappes souterraines, et celui qui vit et verdit naturellement, le choix est fait , et les générations futures comprendront clairement cet acte « éco-responsable ».
Respecter la nature en ville et augmenter la biodiversité : c’est la « gestion différenciée », c’est la mise en application concrète du Développement Durable sur notre territoire.
Prochainement, notre service des Espaces Verts effectuera un désherbage « alternatif et expérimental » à base d’amidon de maïs dans le périmètre du Groupe scolaire puis viendront d’autres quartiers…dans le cadre du Plan d’Entretien et de Fleurissement (PEF).
Moins de pots et de kilos en produits phytos, c’est plus de bio pour une ville plus verte…

 

Eclairage nocturne

Eclairage nocturne des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie.
Le 1er juillet 2013 entrera en vigueur l’arrêté du 25 janvier 2013. Cet arrêté précise les modalités de fonctionnement des installations d’éclairage des bâtiments non résidentiels, recouvrant à la fois l’éclairage intérieur émis vers l’extérieur de ces bâtiments et l’éclairage des façades de bâtiments, cette dernière catégorie ne concernant pas les réverbères d’éclairage public des collectivités apposés en façades qui sont destinés à éclairer la voirie.
Cet arrêté a pour effet de limiter les durées de fonctionnement de certaines installations d’éclairage la nuit, et ceci afin de supprimer les gaspillages énergétiques et de réduire les nuisances lumineuses.
En effet, l’excès d’éclairage, notamment dans les agglomérations, a des conséquences sur les écosystèmes (perturbation des espèces) et sur la santé humaine (sommeil des riverains). C’est aussi une source importante de consommation d’électricité. La réglementation vise donc à limiter l’éclairage nocturne non indispensable sur certaines installations.

Dès le 1er juillet 2013, l’éclairage nocturne sera interdit dans trois cas :
-  Pour les immeubles de bureau, les lumières intérieures émettant vers l’extérieur devront être éteintes une heure après le départ du dernier salarié, et de toute façon à partir d’une heure du matin.
-  Pour les vitrines de magasins, elles devront s’éteindre au plus tard à une heure du matin, et ne pourront être rallumées qu’à partir de 7 heures du matin, ou « une heure avant le début de l’activité si celle-ci s’exerce plus tôt ».
-  Pour les façades des bâtiments publics : elles ne pourront être éclairées qu’à partir du coucher du soleil, et jusqu’à une heure du matin.

Des dérogations ne sont possibles – sous l’autorité des préfets – que dans les cas suivants : les veilles de jours fériés, durant les illuminations de Noël, lors « d'événements exceptionnels à caractère local définis par arrêté préfectoral » et dans les zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente. Sont exclus du champ de l’arrêté les éclairages intérieurs de logements, les éclairages destinés à assurer la sécurité des bâtiments, les éclairages publics de voirie. Quant aux enseignes publicitaires, elles restent régies par le décret n°2012-118 du 30 janvier 2012 qui impose leur extinction entre une heure et six heures du matin.

Consulter l’arrêté du 25 janvier 2013 relatif à l’éclairage nocturne
Consulter la circulaire du 5 juin 2013 relatif à l'éclairage nocturne
Consulter la brochure explicative
Accéder aux pages dédiées sur le site du Ministère.

 

Un véhicule électrique aux Services Techniques !

Développement Durable - 100% électrique – 0g de co2/km !

Conscient de la nécessité de préserver notre environnement et de s’inscrire dans une posture concrète de développement durable, la commune s’est dotée d’un véhicule électrique utilitaire à plateau basculant. Économique, écologique, silencieux et maniable, conçu pour les besoins de déplacements de proximité, ce véhicule sera utilisé pour l’entretien des espaces verts.
Longueur totale : 3, 37 m - Largeur : 1,10 m - Hauteur : 2 m - Longueur du plateau : 1,87 m - Surface utile : 1,93 m²
Charge utile de 500 kg sur le plateau en aluminium sur vérin hydraulique avec rehausses grillagées rabattables et escamotables.
Vitesse : 40km/h - Autonomie en mode urbain : 70 km/jour
Batterie industrielle de traction : 320 Ah

******************